Une séance de psychothérapie

 

 

Le premier rendez-vous est pris par téléphone.

 

Les séances se passent en face à face et le thérapeute dialogue avec son patient.

 

La première fois qu’une personne vient consulter, le thérapeute explore avec lui sa demande, la clarifie et répond à ses questions.

Ensuite, il pose le cadre de la relation thérapeutique : rythme et durée des séances, durée, tarif (Les séances avec un gestalt-thérapeute ne sont pas remboursées par la sécurité sociale, seulement par certaines mutuelles), respect des rendez-vous et modalités de la fin de thérapie.

Si le thérapeute et la personne qui consulte sont d’accord, le travail thérapeutique peut commencer.

 

Tous les échanges entre le patient et thérapeute sont soumis notamment aux règles du secret professionnel selon le code de déontologie de la CEGT

 

La personne est accueillie par le thérapeute telle qu’elle est, avec ses zones de fragilité et d’insécurité,

sans jugement ni référence à un modèle de comportement.

 

Aux cours des séances, le thérapeute invite son patient à exprimer tout ce qui est présent pour lui :

ce qui occupe ses pensées, ses préoccupations, ses états d’âme, une intuition, un sentiment, une sensation, un rêve, une expérience heureuse, une satisfaction éprouvée, ou une situation : son travail, sa famille, un film qu’il a vu, ….

Tout cela peut servir de base de travail pour le thérapeute qui va aider son patient à prendre conscience des différentes facettes de son vécu,

à mettre en mouvement ses représentations, à progressivement reconnaître et accueillir ses sensations et émotions,

à identifier son « besoin ou aspiration du moment », à voir sa part de responsablitité dans ce qui lui arrive

puis à trouver de nouvelles formes d’interactions avec son environnement.

 

Au fil du travail thérapeutique, le patient prend conscience qu’en mobilisant ses ressources,

il bénéficie d’une plus grande liberté et

d’une plus grande autonomie dans ses choix de vie.

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.